300 jeunes licencié(e)s franciliens ont fêté la victoire avec les Bleus

Publié le 17/07/2018

La Ligue de Paris Ile-de-France et son Président ont permis, hier, à 300 jeunes licencié(e)s franciliens de vivre un moment exceptionnel en étant invités dans les jardins de l’Elysée à accueillir les héros Champions du Monde. Une journée qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. 

L’attente a été longue mais elle valait le coup. A 16h30 les premiers jeunes licenciés franciliens arrivent dans les jardins de l’Elysée. Ils seront 300 à attendre leurs héros dont le parcours a pris un peu de retard. Ils suivront leur évolution sur grand écran avant de se masser face au Palais de l’Elysée accompagnés par le représentant de la Ligue, Ahmed Bouajaj (Secrétaire Général), qui leurs a réservé les meilleures places avec pour objectif que les jeunes filles et les jeunes garçons puissent accéder aux joueurs. Ceux qu’ils veulent voir, toucher. Ceux qui sont nés au football dans leur club à l’image des Pogba, Mbappé, Matuidi, Kanté, Mendy, Nzonzi, Kimpembe et Aréola. 

Et enfin ils arrivent. Après avoir descendu les Champs-Elysées, ils entrent à l’Elysée. Une Marseillaise improvisée sur le perron en compagnie du Président Macron et de son épouse et ils apparaissent rayonnants mais fatigués sur la terrasse du jardin. Ils chantent, ils remercient. Les enfants crient leur bonheur et Paul Pogba, Maître de Cérémonie, lance son fameux « on a tout cassé » repris en coeur par tous les enfants. Les joueurs franciliens évoluent à domicile et sont en tête de pont. Ngolo Kanté, Blaise Matuidi, Benjamin Mendy, Kylian Mbappé, Presnel Kimpembe et Paul Pogba donnent de leur temps et de leur énergie et se prêtent aux selfies et aux autographes. Ils autorisent même certains à toucher la Coupe du Monde. En retour ils reçoivent des torrents d’amour et d’admiration. Les Franciliens jouent les prolongations avant de s’engouffrer à leur tour dans le Palais. 

Epuisés mais heureux, les enfants ont deux étoiles dans les yeux. Ils se précipitent pour parler de leur expérience. Les gamins de Bondy sont en extase : « On a vu Kylian. On a eu des autographes, on a fait des selfies. C’est incroyable. Ils ont gagné la Coupe du Monde et on était avec eux. On a de la chance d’être là. C’est un privilège. On s’en rappellera toute notre vie. » 

Les jeunes du CO Vincennois ont eu aussi l’opportunité d’approcher celui qui a fait les beaux jours de leur club, Blaise Matuidi. « Ouah…« . Ils n’en reviennent toujours pas. « On a pu les toucher, toucher la Coupe du Monde. C’est extraordinaire. » L’un d’eux assure même qu’il ne se lavera plus la main droite. Difficile à tenir, mais quoi qu’il arrive pour lui comme pour les autres ces souvenirs resteront à jamais gravés dans leur mémoire. Les enfants de Dourdan, eux, ne sont pas prêts d’oublier : « La chance qu’on a eu. C’est un privilège d’avoir été présents. » Ils n’en reviennent toujours pas : « Vous vous rendez-compte. On pourra dire qu’on y était, qu’on les a vus. Tout le monde ne peut pas en dire autant.« 

Les jeunes joueurs de l’US Palaiseau et la JS Suresnes écarquillent encore les yeux. Ils ont eu accès à Ngolo Kanté et à Benjamin Mendy qui ont été formés dans leurs clubs : « C’est inimaginable. Ces joueurs sont des exemples pour nous et on a eu la chance de les approcher après l’exploit exceptionnel qu’ils ont réalisé.« 

L’adrénaline encore dans les veines et l’excitation à peine retombée, c’est le moment désormais de partir. Certains improvisent à la sortie de l’Elysée une petite dans pour un public de curieux qui était auparavant sur les Champs-Elysées. Mais tous n’ont qu’un seul mot à la bouche : « Merci« . Merci à la Ligue de leur avoir fait vivre un tel moment de bonheur.      

Par Cyrille Legendre

Articles les plus lus dans cette catégorie