Week-end de fête à Rueil pour les Coupes de Paris Crédit Mutuel IDF

Publié le 09/07/2018

C’est ce week-end sur les superbes installations du club de Rueil-Malmaison que se sont disputées les finales des Coupes de Paris Crédit Mutuel IDF jeunes et féminines. Un événement qui a rassemblé un public nombreux venu encourager les équipes finalistes qui ont toutes livrées de superbes prestations avec une volonté forte de l’emporter conjuguée à un état d’esprit irréprochable.   

C’est chaque année le point d’orgue d’une saison sportive qui s’achève sur des espoirs de conquête et de trophée. Les finales, dénommées pour la première fois « finales des Coupes de Paris Crédit Mutuel IDF » grâce au partenariat de la Ligue avec la grande banque française, ont donné lieu à un spectacle fantastique et à des scénarii dignes des plus grands films à suspense. A l’image de cette incroyable première journée, le samedi, où trois des quatre rencontres programmées se sont terminées aux tirs au but. Seules les U19 féminines de la VGA Saint-Maur, vainqueur d’Issy (3-1) avant le temps réglementaire, n’auront pas frissonnées. La VGA qui connaîtra finalement un week-end contrasté puisque ses U16 s’inclineront le samedi face au PSG aux tirs au but (2-2 ; 3 tab à 2), tandis que le lendemain les seniors étaient battus (2-1) par Issy qui prenait donc sa revanche de la veille.

De manière générale, c’est sur un bilan très équilibré que se sont terminées ces finales. Aucune équipe n’est parvenue à faire un doublé alors que la VGA Saint-Maur et Montfermeil avaient placé trois formations en finale. Comme pour les féminines du Val-de-Marne, Montfermeil reviendra avec une Coupe de Paris Crédit Mutuel IDF. Celle des U17 conquise de haute lutte face à Créteil grâce à un but marqué dans les arrêts de jeu (3-2). Au même moment, sur le terrain d’à côté, les U16 n’étaient pas à pareille fête subissant nettement la loi du CFFP (5-0) dans le seul match qui a pu paraître déséquilibré. Le spectre de revenir bredouille se dessinait pour Montfermeil, puisque la veille les U15 s’étaient inclinées aux tirs au but contre la JA Drancy (0-0 ; 3-1 aux tab), avant ce but libérateur au terme de la rencontre.

Le PSG, grand habitué de ces finales, repartira également avec un seul titre, celui des U16 féminines, puisque son équipe U15 garçons, qui était très attendue, a subi la loi de son homologue de l’ACBB dans une rencontre de très haute intensité qui s’est conclue, elle aussi, par une séance de tirs aux but irrespirable et à clé une victoire des Boulonnais. Les U19 du FC Mantois n’ont pas tremblé en faisant rapidement le break et en s’imposant (2-0) contre Bobigny. Enfin, la dernière rencontre du week-end était à l’image de toutes ces coupes, c’est-à-dire à rebondissement. La finale féminine seniors qui opposait deux équipes de D2, la VGA Saint-Maur et Issy, a basculé en deuxième période. La VGA, qui avait dominé à deux reprises son adversaire en championnat, pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score sur pénalty. Mais au courage Issy parviendra d’abord à égaliser avant d’arracher la victoire à quelques minutes de la fin de la rencontre.

Un spectacle qui a enchanté le Président de la Ligue, Jamel Sandjak. « Nous avons assisté à une superbe promotion du football francilien durant tout ce week-end. Grâce notamment aux magnifiques installations mises à notre disposition par le club et la ville de Rueil-Malmaison. Ils se sont mis en quatre pour nous accueillir dans les meilleures conditions. Et à ce titre je voudrai remercier tous les bénévoles du club comme de la Ligue pour leur dévouement. Mais si ces finales ont été une réussite c’est surtout grâce aux équipes participantes. Nous avons eu la chance de voir de très bons matches chez les garçons comme chez les filles avec un niveau très homogène qui est significatif des progrès accomplis par chacun. Les rencontres ont été très serrées car remporter une Coupe de Paris Crédit Mutuel cela se mérite. C’est une compétition très prisée par les clubs. Cela marque leur histoire de gagner ce trophée. Dans ces conditions, les différences hiérarchiques s’estompent et l’envie prend le dessus. Mais une envie qui ne va pas au-delà des limites. Car si nous pouvons nous féliciter du niveau sportif de ces finales, nous pouvons être aussi particulièrement fiers de l’état d’esprit qui a régné. C’est une belle image de notre football que nous avons montré et je suis très satisfait que notre partenaire, le Crédit Mutuel, y ait été associé. »

Un partenaire représenté tout au long du week-end par de nombreuses personnalités dont Raphaël Rebert, le Directeur Général du Crédit Mutuel d’Ile-de-France, qui retenait à l’issue du week-end d’abord cette idée de convivialité. « Nous avons vraiment beaucoup apprécié l’atmosphère qui a accompagné toute cette compétition. Avec du fair-play et une très belle organisation. Les joueurs et les joueuses se sont pourtant donnés à fond mais l’enjeu n’a pas empêché le respect. Les directeurs et les présidents des caisses de Crédit Mutuel des équipes engagées étaient présents pour soutenir leurs clubs. C’est aussi le symbole de ce partenariat que nous avons instauré avec la Ligue qui se poursuit désormais sur le terrain avec un investissement total. Nous voulions affirmer notre proximité avec le monde du sport et surtout avec le foot amateur francilien ». Pari réussi sur tous les plans.        

Par Cyrille Legendre

Articles les plus lus dans cette catégorie