Une solidarité réaffirmée

La 5e édition de l’opération « Solidarité Clubs » s’est tenue samedi matin à Campus. L’occasion pour les près de 80 clubs encouragés de découvrir le domaine de Morfondé et surtout de repartir les bras chargés de matériel pédagogique sans oublier les bons de formation pour les éducateurs et les arbitres qui faisaient également partie de la dotation. 

C’est probablement l’une des opérations les plus emblématiques de la nouvelle gouvernance instaurée en 2013. « Solidarité Clubs » a pour objectif de venir en aide aux structures les plus fragiles afin comme l’a précisé d’emblée le Président Sandjak lors de son discours inaugural de samedi matin « d’accompagner les clubs en difficulté ». Et parmi eux les nouveaux clubs qui peinent parfois à se lancer à l’image du FC Saint-Martin. « On vient pratiquement d’ouvrir » souligne Alexandra Lefevre. « Et ce type de dotation est pour nous plus que la bienvenue. »

Même sentiment du côté du club du FC Neuilly-Plaisance et de Mehdi Aliane. « Etant donné que nous n’avons pas une année d’existence nous ne touchons aucune subvention. Cette opération va donc nous donner un bon coup de pouce matériel. Je trouve cela vraiment bien que la Ligue redistribue de cette façon à ses clubs. »

Car il s’agit bien d’une « redistribution » comme le martèlera le Président Sandjak. « Ce n’est pas un don. Mais simplement de la justice au regard de ce que tous les clubs apportent à la Ligue financièrement mais aussi en terme de valeurs éducatives. Ne nous y trompons pas la Ligue n’existe que parce que les clubs ont un jour décidé de la créer afin d’organiser leur compétition. Ce n’est pas l’inverse. Nous avons mis fin à ce fonctionnement descendant de l’institution qui décide seule. C’est pour être aussi au plus près de ses clubs que la Ligue a intégré au sein de son Comité Directeur des personnalités qui sont aussi acteurs dans leur club. »

Une forme de justice donc que les principaux intéressés apprécient à la hauteur de leur besoin. « C’est tout bénéfice pour nous » juge Laurent Le Maner du FC Juziers. « Pour des petits clubs comme les nôtres, qui ne touchons que peu de subvention, c’est très important. C’est plus qu’appréciable et nous remercions la Ligue pour cela. Nos jeunes pourront ainsi en profiter. »

Les plus petits auxquels pensaient prioritairement la plupart des dirigeants présents samedi matin. « Il s’agit d’un encouragement à bien travailler avec nos jeunes notamment grâce au matériel » précise encore Huberto Fenosoa de La Vegres AS. « Cette dotation donne des moyens supplémentaires » note encore Jacques Lavigne de Paris Alésia. « Le Président Sandjak fait de très bonne chose. » Une reconnaissance qui était sur toutes les lèvres comme le confirme André Yelanjian d’Itteville : « Cela nous donne aussi le sentiment que la Ligue pense à nous, que nous ne sommes pas isolés dans notre combat quotidien. » Des propos largement corroborés. « Nous n’avions jusqu’ici jamais rien reçu » s’exclame ainsi Sylvianne Salaün de l’AS Dammartinoise. « C’est une superbe surprise et une aide très précieuse et notamment avec ce matériel pédagogique qui coûte très cher. »

C’est ce que confirme Gérard Rivart de Mareil-sur-Mauldre : « Franchement nous sommes très heureux. Les dotations d’habitude ne sont pas à cette hauteur. » Une qualité qui a un prix comme l’a rappelé le Président Sandjak. «Il s’agit pour la Ligue d’un investissement important de plusieurs centaine de milliers d’euros.  Les dotations sont importantes et nous essayons de toucher un maximum de clubs. Tant que je serai là nous continuerons cette opération. C’est un point d’équilibre. Nous avons eu ces dernières saisons une dynamique de licenciés qui nous permet de vous proposer ces aides sans par ailleurs n’avoir rien augmenté à côté. »

Un équilibre financier qui reste pour le Président une nécessité dans tous les domaines avec en plus la création de Campus, hôte de cette remise. « Nous avons acheté ce domaine à un prix défiant toute concurrence » a ainsi souligné Jamel Sandjak. « Il accueillera nos futurs formations, nos sélections, mais pas seulement. Nous avons la volonté de l’ouvrir pour faire vivre ce domaine. Nous travaillons sur un modèle de développement économique spécifique à Morfondé. Nous avons engagé notre responsabilité par les finances engagés. Et je vous demande à vous les clubs d’être vigilants. Je vous invite à contrôler ce que nous faisons et ce qui sera fait demain quand nous ne serons plus là. Car si ce n’est pas géré correctement ce seront les clubs qui en subiront d’abord les conséquences

En attendant les invités du jour ont eu l’opportunité de faire le tour du propriétaire avec comme guide le Président Sandjak. Une visite qui a mis un terme à une matinée en tout point positive. « Ce type d’événement est important aussi pour ce qu’il représente » note Jérôme Chaibriant de l’AS Issou. « Il nous permet aussi de voir les dirigeants de la Ligue et de rencontrer les autres dirigeants de clubs avec lesquels nous pouvons échanger sur nos préoccupations. » Essentiellement d’ordre économique à l’image de ce que connait le club de Bezons de Danilson Lopes Fernandes Dos Santos. « Dans ce contexte économique difficile on ne peut dire que merci à la Ligue qui nous vient en aide. Ce type d’opération ce sont notamment des ballons pour nos gamins. » Et peut-être aussi un avant-goût de Noël comme le conclura Cécilia Bassi de la VGA Saint-Maur Féminine. « C’est le père Noël qui passe avant l’heure. C’est une grande chance dont nous profitons. La Ligue de Paris fait beaucoup de chose pour ses clubs et c’est aussi valorisant pour nous. »                    

Par Cyrille Legendre

Articles les plus lus dans cette catégorie