Une Assemblée Générale de grande qualité

La Ligue a organisé, lundi soir à l’hôtel Méridien de la Porte Maillot, son Assemblée Générale Ordinaire. A l’ordre du jour, les traditionnelles approbations du rapport d’activité, du volet financier et les votes pour les représentants de la Ligue aux assemblées de la FFF et de la LFA. Des scrutins qui ont tous révélé le soutien et l’adhésion des clubs franciliens à la politique de la Ligue.

Malgré le jour et l’heure quelque peu inhabituels, les clubs franciliens se sont déplacés massivement pour assister, lundi soir, à l’Assemblée Générale de la Ligue. Une assemblée traditionnellement ouverte par le Président Sandjak qui a, lors de son allocution, évoqué le bilan, les perspectives, mais surtout les valeurs sur lesquelles repose l’action de la Ligue.

A commencer par celles du respect et du souvenir. Ainsi le Président Sandjak a demandé à l’assistance de respecter une minute de silence à la mémoire de nos dirigeants disparus cette année et à la mémoire également des victimes des terribles attentats du 13 novembre 2015.

C’est donc dans une atmosphère de recueillement et entouré par les membres de son Comité Directeur, des présidents de district et des partenaires de la Ligue, dont le Crédit Mutuel, Nike et la Mutuelle des Sportifs, que Jamel Sandjak a tenu à rappeler l’engagement de la Ligue à l’égard de ses clubs. « Comme vous l’avez constaté ce début de nouveau mandat s’est inscrit dans la continuité autour de nos principes et de nos valeurs en s’appuyant sur une méthode, un état d’esprit, une finalité. Notre premier engagement a été de transformer une « Ligue Citadelle » en une maison des clubs au service de tous. J’ai toujours souhaité que toutes les composantes et les compétences de notre famille participent à l’élaboration de notre présent et de notre avenir. C’est le cas au plus haut niveau de la Ligue, au sein même du Comité Directeur ou siègent pas moins de dix dirigeants ou dirigeantes de club » a encore souligné le Président. »

Une représentation qui passe également par les différentes instances de gestion et de contrôle de notre Ligue que ce soit dans le cas d’une participation directe au travers des commissions ou lors des consultations que la Ligue propose régulièrement dans le cadre notamment du collège des présidents de club, du conseil consultatif de la jeunesse, mais aussi avec les présidents des districts lors des réunions dites « les rencontres ».

« Cette démonstration collective a prouvé » a poursuivi le Président Sandjak « que la Ligue pouvait à la fois et en même temps administrer et gérer les compétitions et déployer une action responsable, éducative, sociale, solidaire, juste et équitable. » C’est ce qui fait de notre Ligue, la première Ligue de France comme l’a souligné Sophie Germain, le Directrice Générale, lors de la présentation du rapport d’activité. Avec 268 211 licencié(e)s la Ligue a pulvérisé tous les records enregistrant notamment une augmentation de 16 % de ses effectifs depuis la saison 2012/2013.

Mais être la première Ligue de France va bien au-delà des chiffres comme l’a souligné le Président Sandjak. « Cette première place nous la devons aussi à la grande qualité d’accueil, de formation et de résultats de nos clubs. Cette position, nous le devons plus généralement à cet outil vertueux qu’est la démocratie directe qui fait de nous tous des actrices et des acteurs de notre football. Une action qui s’articule ainsi autour d’un état d’esprit défini par les valeurs d’équité, d’émancipation, de solidarité et de respect. »

Le Président de la Ligue a ensuite évoqué le bilan financier avec le constat que malgré les nouvelles charges liées à Campus, la Ligue a de nouveau dégagé un excédent confortable. C’est ce que viendront confirmer au pupitre les différents intervenants en charge du volet financier. Qu’il s’agisse de la Trésorière de la Ligue, Valérie Colin, de Sylvain Blot, l’expert-comptable, qui a dévoilé la présentation des comptes et le budget prévisionnel, ou Jean-Laurent Bracieux, Commissaire aux Comptes, qui a exposé son rapport.

Un exercice donc positif réalisé comme le soulignait Jamel Sandjak « sans augmenter les charges qui pèsent sur les clubs et en maintenant le même niveau de redistribution aux clubs au travers de nos opérations. La finalité de notre projet s’articule autour des principes que je veux rappeler. Pas de distinction entre les clubs. Pas de distinction entre les filles et les garçons. Pas de distinction entre les départements. Pas de distinction entre les pratiques. Si faire jouer nos licenciés, bien former nos arbitres et nos éducateurs – comme viendront le confirmer à la tribune Patrick Lhermite, Président de la CRA et le DTR, Ali Moucer – organiser des rencontres, c’est bien. Il me parait essentiel de rappeler qu’accompagner nos jeunes licenciés et les aider à construire quelques pans de leur vie pour qu’ils deviennent, un jour, des femmes et des hommes conscients de leur citoyenneté, c’est mieux. »

Le Président Sandjak a enfin conclu en réaffirmant que la Ligue continuerait à consulter, accompagner, soutenir et valoriser ses clubs. « Nos clubs qui demeurent l’un des rares lieux structurant ouvert même tard le soir. Le club devenu un acteur incontournable de la vie sociale de la ville parce qu’il est un puissant levier d’insertion sociale. Le club où le vivre ensemble n’est pas un slogan mais une réalité. Je souhaite à chacun d’entre vous la poursuite d’une saison à la hauteur de vos ambitions, d’accroître les conditions de votre succès car ne l’oublions pas le foot au quotidien c’est vous. »

Des propos entendus par les clubs présents qui par leurs votes ont très largement approuvé et entériné l’action de la Ligue. C’est donc gonflés d’espoir et d’ambitions qu’ils sont repartis pour une saison qu’ils espèrent pleine de succès.              

Par Cyrille Legendre

Articles les plus lus dans cette catégorie