Connectez-vous à votre compte

Actualités

Saison 2016 - 2017

Saison 2016 - 2017
mercredi 22 mars 2017 - 13:47 - Evénement

Les présidents des ligues ultra-marines reçus vendredi à la Ligue

Evénement

Les présidents des ligues ultra-marines de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon, de passage à Paris pour participer à l'Assemblée Fédérale élective, ont été reçus au siège de notre Ligue, par le Président Jamel Sandjak. L'occasion de visiter, d'échanger et surtout de réaffirmer ces liens uniques unissant la communauté ultra-marine en général, très forte sur le territoire francilien, et son football en particulier, avec notre Ligue de Paris Ile-de-France de Football la seule dans l'hexagone à organiser chaque année des compétitions Inter-Dom et à animer une commission régionale dédiée à ce foot si riche de talents.    

Le soleil les a suivis jusqu'en métropole et même jusqu'à Paris. Les présidents des Ligues d'Outre-Mer de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon, présents ce soir et demain à l'hôtel Méridien pour l'Assemblée Fédérale élective, ont effectué hier soir un petit crochet par le siège de la Ligue de Paris Ile-de-France où ils ont été reçus par Jamel Sandjak. Une visite amicale et surtout l'opportunité comme le soulignait le Président de la Ligue de "renouveler notre lien d'amitié. Nous sommes la seule Ligue en France à avoir cette activité à destination de l'Outre-Mer à travers la dynamisation de notre commission régionale et via des compétitions qui rassemblent l'ensemble du football ultra-marin. C'est un vrai plaisir de pouvoir échanger avec vous."

Un plaisir partagé notamment par Samuel Préreau, le Président de la Ligue de Martinique. "L'Ile-de-France est le premier territoire antillo-guyanais. Nous avons au sein de cette Ligue de nombreux amis et notamment Maître Monlouis, une compatriote des Antilles, avec qui nous échangeons notamment sur nos problématiques. Nous avons de nombreuses inquiétudes d'abord en terme démographique. Nous avons une population qui diminue et qui vieillit. Dans quelques années nous serons peut-être avec le Limousin le territoire le plus vieux de France. Nous rencontrons également des problèmes économiques et sociaux très importants. Des soucis de santé publique, de chômage endémique qui touchent nos jeunes. Nous pensons que le sport en général et le foot en particulier doit pouvoir mieux jouer sa place dans ce contexte et face à ces grosses mutations sociétales."

Un constat et une philosophie partagés par la Ligue de Paris IDF comme l'a souligné le Président Sandjak. "Il y a de nombreuses problématiques que nous avons en commun comme comment aider nos enfants à se construire à travers le football ? Nous avons mis sur pied notre projet de centre socio-éducatif à Morfondé en direction de ces jeunes en manque de repère culturel ou à la recherche de cet ascenseur social. Grâce à nos divers dispositifs nous avons créé à la Ligue plus de 800 emplois. Parmi ces jeunes il y a des garçons et des filles issus de l'Outre-Mer. Ils sont très attachés à leurs racines de l'autre côté de la mer."

L'éloignement est évidemment au coeur des préoccupations des ligues ultra-marines comme le confirme encore Samuel Préreau. "Il existe un problème d'égalité des chances. Le football ultra-marin n'a pas les mêmes opportunités qu'en métropole. Il y a aussi ce fameux dossier d'intégration à la FIFA qui nous tient à coeur. Nous considérons que cette intégration n'est pas une rupture avec le foot français, mais c'est l'opportunité de pouvoir être comme la Nouvelle-Calédonie ou Tahiti dans une posture de double appartenance avec des opportunités en terme de pratiques sportives, pouvoir jouer dans plus de compétitions, pouvoir bénéficier de dispositif d'aides financières de la part de la fédération internationale et améliorer notre représentation car le sport est un puissant vecteur d'image et de promotion pour des petits territoires comme les nôtres."

Des problématiques que connait bien évidemment aussi l'ile voisine de la Guadeloupe. C'est ce que confirme son Président, Jean Dartron. "Nous sommes très heureux d'accepter cette invitation du Président Sandjak car c'est l'occasion de parler des liens forts qui existent entre la Guadeloupe et la Ligue de Paris Ile-de-France en particulier. C'est l'opportunité de voir quels événements nous pourrions mettre en place pour une meilleure expression de nos jeunes. Bon nombre d'Ultra-Marin évoluent dans le football francilien. Nous devons travailler ensemble pour permettre que les choses se réalisent de manière plus structurée. Nous sommes dans un contexte d'élection et nous écouterons tous les candidats. Nous avons des problématiques spécifiques. Je pense notamment à l'évolution de nos sélections, à la possibilité de nous permettre de trouver d'autres moyens pour mieux faire fonctionner notre football. Malgré l'apport de notre football sur le plan national et international nous pouvons nous poser des questions sur notre mode de fonctionnement.

La collaboration, et notamment avec la Ligue de Paris Ile-de-France, pourrait être aussi l'une des clés de ces transformations comme le pense le Président de la Ligue de Guyane, Marcel Bafau : "Nous apprécions beaucoup l'invitation de la Ligue de Paris. C'est un plaisir pour nous de faire le lien avec cette Ligue en particulier car Paris est la porte d'entrée en général des ultra-marins. Nous voulons profiter de ce moment pour nouer des liens, construire des réseaux. Nous allons par exemple visiter le domaine de Morfondé qui pourrait nous être utile notamment lorsque nos sélections de jeunes se déplacent en métropole. L'élection à laquelle nous allons assister est un moment très important car en fonction du président en place il y aura obligatoirement un impact de sa politique sur la politique fédérale et en particulier sur nos territoires.

Des territoires et des ligues qui à l'image de celle de Saint-Martin viennent tout juste de voir le jour. "Nous étions auparavant un district relié à la Ligue de Guadeloupe" rappelle son nouveau Président Fabrice Baly. "Désormais nous sommes une Ligue à part entière et nous voulons inclure dans notre politique des échanges et notamment avec celle de la Ligue de Paris Ile-de-France. Nous sommes très honorés de son invitation et nous l'apprécions à sa juste valeur."  

Objectif donc atteint car comme l'a répété en conclusion le Président Sandjak "Le football ultra-marin constitue pour nous et pour toute la France en général une richesse inestimable. Et je trouve que jusqu'ici la considération qu'on lui a témoigné n'est pas à la hauteur de ce qu'il nous a apportés. L'éloignement n'est pas une excuse pour rompre avec des principes fondamentaux d'égalitéUne notion qui nous est chère à la Ligue de Paris Ile-de-France.

 

 

 

 

 

Partagez sur :

Supporté par notre partenaire :