Connectez-vous à votre compte

Actualités

Saison 2016 - 2017

Saison 2016 - 2017
vendredi 24 mars 2017 - 08:46 - Féminines Division d'Honneur (20e journée)

L'ES Seizième ruine une belle opportunité contre la classe biberon de Vaux-le-Penil

Féminines Division d'Honneur (20e journée)

A l'issue d'une partie qu'elle n'a jamais vraiment réussi à maîtriser, l'ES Seizième a gâché une bonne occasion de se rapprocher quelque peu d'Issy aux commandes du Championnat lors de la réception de Vaux-le-Penil. Sans parvenir à se mettre à l'abri en seconde période face à un collectif jeune et cohérent qui poursuit son apprentissage, le champion sortant, pourtant combatif et impliqué, ne s'est pas offert d'éclaircie à l'heure où les nuages s'amoncelent au-dessus de sa tête.

C'est un fait : l'ES Seizième navigue actuellement en eaux troubles. Contrairement à ses habitudes, la formation emmenée par Stéphanie Mugneret-Beghé n'a plus son destin entre ses mains depuis quelques semaines et le résultat face à Vaux-le-Penil, en clôture de la vingtième journée de Division d'Honneur, n'a pas arrangé les choses. Dans une période où rien ne semble leur sourire, sans succès depuis trois matches, en Championnat, les locales ont longtemps cru en finir avec cette mauvaise série jusqu'à l'égalisation fatale à l'aube des arrêts de jeu (1-1). Bousculées dans les duels par un adversaire rugueux qui a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout, elles peuvent nourrir de nombreux regrets après cette prestation encourageante mais pas totalement aboutie.

Au stade Carpentier, cette affiche de l'élite féminine promet une opposition de styles entre l'ES Seizième et Vaux-le-Penil qui ont des intérêts divergents. A domicile, le groupe des Hauts-de-Seine, expérimenté et rompu à ce genre de rendez-vous, peut remettre un coup de pression sur Issy, tenu en échec un peu plus tôt dans la journée, en grattant deux points sur le leader. L'occasion est surtout donnée de se rassurer sur le plan offensif avec un seul but inscrit en l'espace d'un mois et demi. Pour leur second déplacement consécutif, les filles de Nicolas Boucly entendent, de leur côté, continuer leur difficile apprentissage de la DH avec ce jeune effectif qui apprend de ses erreurs chaque semaine pour progresser et tenter de se maintenir.

Promesses tenues dès les premières minutes relativement équilibrées de ce match lancé sur un rythme élevé. Si l'ES Seizième domine légèrement, elle n'arrive toutefois pas à mettre en place son jeu. Agressif dans le bon sens du terme, Vaux-le-Penil casse toutes les tentatives adverses avec un pressing haut. Mais la formation de Seine-et-Marne se montre parfois trop fougueuse, commettant quelques fautes sanctionnées par l'arbitre. Maîtresse à jouer dans les rangs du champion en titre, Nadia El Hafian se retrouve notamment plusieurs fois au sol. Et sur un coup-franc justement, joué en deux temps, l'ES Seizième trouve l'ouverture peu après la demi-heure de jeu lorsqu'Aurelie Azevedo fait preuve d'opportunisme pour reprendre un ballon contré dans la surface (1-0, 35').

Dans le camp des visiteuses, pas d'abattement après ce but encaissé. Pas question de se laisser submerger comme à l'aller pour Vaux-le-Penil qui se donne toute la seconde période pour inverser la tendance (1-0, 45'). Alors que les tirs cadrés ne sont pas légion dans cette partie essentiellement disputée en milieu de terrain, la mission semble relevée. Reste à confirmer la force collective et la maturité de cette équipe qui a sans doute la moyenne d'âge la plus faible de l'élite.

Pour ne pas accumuler trop de retard, Vaux-le-Penil durcit encore le ton, quitte à récolter des avertissements. Au moment où la nuit s'installe progressivement sur le XIIIe arrondissement de Paris, les débats deviennent de plus en plus hachés. Entre échanges tendus et décisions contestées, les actrices de ce match expriment un certain agacement au fil des minutes mais l'ES Seizième a toutes les peines du monde à se mettre à l'abri. Avec un seul but d'avance, elle se sait en danger d'autant plus que l'opposant n'abdique en aucun cas. Dans le dernier quart d'heure, on semble proche de la délivrance mais la frappe d'Azevedo en demi-volée frôle la transversale de Julie Popoff (1-0, 76').

A force d'y croire, sous la direction de Lucie Lempereur qui parvient à chaque fois à mettre le pied sur le ballon et à ordonner le jeu dans le bon tempo, Vaux-le-Penil se voit récompenser juste avant les arrêts de jeu avec une nouvelle histoire de coup de pied arrêté. Sur un coup-franc plein axe aux trente mètres, Cynthia Bellegarde propulse le cuir au fond des filets grâce à une lourde frappe (1-1, 88'). Malgré une tentative désespérée de sauvetage, le ballon a bien franchi la ligne pour le plus grand bonheur de tout un collectif loin d'être venu en victime sur les terres du dauphin.

Le miracle prend encore une autre tournure dans le temps additionnel car la gardienne de Vaux effectue une parade splendide à une main et à l'horizontale sur une ultime banderille (1-1, 90+3'). Regards dans le vide au coup de sifflet final, les joueuses de l'ES Seizième ont clairement laissé passer leur chance. Immense déception à la hauteur de l'engagement fort de toute une section pour conserver sa couronne francilienne. Une coiffe de prestige qui semble s'éloigner encore un peu plus aujourd'hui... 

La fiche du match :

ES Seizième / Vaux-le-Penil : 1-1 (1-0)

Stade Georges Carpentier
Samedi 18 mars, à 17h30
Arbitre : M. Patmaby

Buts : Azevedo (35') pour l'ES Seizième ; Bellegarde (88') pour Vaux-le-Penil

ES Seizième : Biakaroui - Drieu (cap.), Gug, Samba, Girault - Belkhiri, Corrard, Azevedo, El Hafian - Houelche, Fornet

Vaux-le-Penil : Popoff (cap.) - Balesdens, Bellegarde, Rodrigues, Belgacem - Dupont, Antunes, El Ghazouani, Aichi - Bonnamour, Lempereur
Partagez sur :

Supporté par notre partenaire :